Une méditation simple sur le souffle

« Quand la turbulence des pensées distrayantes s’apaise et que notre esprit se calme, un bonheur et un contentement profond se produisent naturellement de l’intérieur. Ce sentiment de contentement et de bien-être nous aide à faire face à l’agitation et aux difficultés de la vie de tous les jours. »

Guéshé Kelsang Gyatso - Le nouveau manuel de méditation

 

La première étape de la méditation consiste à faire cesser les distractions et à rendre notre esprit plus clair et plus lucide. Nous pouvons y parvenir en méditant simplement sur le souffle en suivant les étapes décrites ci-dessous.

Un endroit tranquille et une position confortable

Nous choisissons un endroit tranquille pour méditer et nous nous asseyons dans une position confortable. Nous pouvons nous asseoir dans la posture traditionnelle, jambes croisées, ou dans toute autre position confortable. Nous pouvons, à notre convenance, nous asseoir sur une chaise. Le plus important est de garder le dos droit afin d’éviter l’engourdissement et la somnolence.

 

Nous dirigeons notre attention vers notre respiration

Nous sommes assis avec les yeux mi-clos et dirigeons notre attention vers notre respiration. Nous respirons naturellement, de préférence par le nez, sans tenter de contrôler notre respiration, et nous essayons de devenir conscients de la sensation du souffle qui entre et sort par nos narines. Cette sensation est l’objet de notre méditation, celui sur lequel nous essayons de nous concentrer en excluant toute autre chose.

 

Notre esprit peut sembler plus agité

Au début, notre esprit sera très agité et il se peut même que notre méditation semble avoir pour effet de le rendre encore plus agité. En réalité, nous devenons simplement plus conscients de l’état d'agitation dans lequel se trouve notre esprit. Nous serons fortement tentés de suivre les différentes pensées qui surgissent, mais il faut y résister et rester concentrés en un seul point sur la sensation du souffle.

 

Améliore doucement la concentration

Si nous découvrons que notre esprit vagabonde et suit nos pensées, nous le ramenons immédiatement sur le souffle. Nous répétons ce processus autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que l’esprit se stabilise sur la respiration.

 

Éprouver un sentiment de paix intérieure et de détente

Si nous pratiquons ainsi avec patience, les pensées distrayantes diminueront progressivement et nous éprouverons un sentiment de paix intérieure et de détente. Notre esprit se sentira lucide et spacieux, et nous nous sentirons frais et dispos.

 

 

Pour en savoir davantage sur cette technique, consultez Le nouveau manuel de méditation et Méditations pour se détendre.